Parkour

Présentation :

Parkour, est une pièce conçue pour huit cors solistes et grand orchestre.

Sous l’influence de l’oeuvre pour orchestre de Iannis Xenakis, et le choix des matériaux sonores qui caractérisent la musique  d’Aurel Ströe, j’ai pensé et construit cette pièce en m’appuyant sur deux harmonies complexes, dont une est  présentée de façon verticale, avec des scansions brutales dès l’ouverture, puis par la suite reprise sous différentes formes (notamment de ‘continuum’ pour les cordes ou d’arche pour les vents) et ceci durant toute cette première section.

La deuxième partie, ‘Vocalises’, est exclusivement jouée par les huit cors et la percussion. Cette section aboutira progressivement à un grand tutti d’orchestre qui, par saturation de l’espace sonore, amènera la deuxième harmonie et le paroxysme du mouvement.

Cette ambiance hostile, va se dégrader peu à peu, et retrouver la staticité des cordes qui s’éteindront de façon progressive.

Parkour signifie par ailleurs une technique physique consistant à transformer des éléments du décor du milieu urbain en obstacles à franchir par des sauts, des escalades. En cela, ma pièce n’exclut pas cette couleur profondément urbaine.

 

Parkour

Effectif : 8 cors solistes et orchestre (4-3-3-2-1/ 2-3-1/ 1-4/ 12-10-8-8-4)
Durée : 11’
Création : 16 mars 2012 à la salle des Fêtes de Gennevilliers
Interprètes lors de la création : Orchestre du Conservatoire de Gennevilliers dirigé par Jean Louis Forestier. Dédié à Regina Oziel et au conservatoire de Gennevilliers
Notice : Pièce pour huit cors solistes et grand orchestre commandé par le Conservatoire de Gennevilliers
Vidéo
Extrait de la partition
tomas bordalejo
Menu